Aller au contenu

La taille, ça compte ?

Un des 4 piliers de toutes les activités

Je ne vais pas juste te parler d’une partie de ton corps comme ton pouce.
Car c’est réducteur, les dimensions déterminent tout ou presque dans nos vies.

Parlons donc globalement de la métrologie. Une activité qui remonte à la nuit des temps.

À une époque, ne pas savoir mesurer les distances, c’était mourir de soif dans le désert,
ou bien se faire avoir sur un échange de marchandise.

Là, je te parle d’une activité fondamentale.

Un de mes quatre piliers fondamentaux avec couper, nettoyer et noter.

Mesurer c’est un ingrédient du savoir. Le savoir a fait la fortune de villes entières.

La métrologie a gagné en forme et c’est maintenu en importance.

On la retrouve partout, elle est omniprésente dans notre monde.

Il y a même le salon Measurement Word et le Congrès International de la Métrologie.

Personne n’est à l’abri

Prenons un site de rencontre, comme Tinder.
Oui, ce truc addictif va te mesurer.
Ils vont mesurer ta beauté socialement et géométriquement.
Si tu as des doutes les capacités actuelles à mesurer la beauté et particulièrement celle d’un visage.
Tu peux mettre à jour ton savoir sur la question est mesurer ton ignorance.
Il y a des ratios et autres angles mathématiquement établis.
Toutes ces données sont même confirmées scientifiquement avec des nourrissons.
Les scientifiques concluent que de tels outils de mesure sont câblés en dur et de série chez l’humain.

Des dimensions, des quantités, des ratios … tout se mesure afin d’être comparé, évalué et estimé.
Mesurer c’est calmer ton anxiété pour faire des choix.

La métrologie c’est une activité noble et qui souvent se paye au prix fort.
Avant pour être sur et après quand tu as cru t’en passer.

Certains diront que des puissants s’assurent que les personnes « inférieur » ne soient pas en état d’en faire usage avec des stratégies évoluées tel que

  • Le dégout des mathématiques
  • La difficulté à accéder aux outils de mesure

C’est ignorer la destruction de la curiosité, l’ignorance de son propre fonctionnement interne, la perversion de la motivation et le manque de sérieux qu’exige une activité.

Des sujets à venir et pour ne pas les rater, abonnez-vous à l’infolettre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.